LES MISÉRABLES & L'HOMME QUI RIT D'APRÈS VICTOR HUGO


"Eric Devanthéry raconte l’essentiel de cette histoire ; jamais il ne laisse son spectateur dans l’incertitude : les interrogations qui naissent au fil du monologue disparaissent au fur et à mesure que le récit gagne en épaisseur. Entre dialogue et narration, Pierre Dubey incarne Ursus, Gwynplaine, Dea (le bébé sauvé de la neige, qui deviendra une belle jeune fille – hélas aveugle), des lords anglais (nous sommes dans l’Angleterre du début du 18e siècle). Il faut signaler sa performance et sa mémoire : ce soir-là, il enchaînait directement avec une représentation des Misérables…"

(Magali Bossi, La Pépinière)


"Les personnages et les émotions sont là, l’imaginaire du spectateur mis à contribution, dans une bouleversante adaptation, qui restera à coup sûr l’un de mes coups de cœur de la saison."
(Fabien Imhof, La Pépinière)


"Le spectaculaire Michel Lavoie s’impose à travers la figure du forçat repenti. La très vibrante Margot Van Hove compose Cosette et Gavroche avec la même présence butée. Pierre Spuhler propose un intéressant policier Javert, plus troublant que sévère. David Marchetto sauve Marius de toute mièvrerie amoureuse ou révolutionnaire. José Ponce fait rire en Madame Thénardier rebondie, tandis que Rachel Gordy prête sa finesse à la désespérée Fantine."

(Marie-Pierre Genecand, Le Temps)


UNE EXPÉRIENCE INOUBLIABLE POUR EN FINIR AVEC LES UTOPIES AU THÉÂTRE PITOËFF